Le BDSM, une discipline trop souvent mal jugée

Le BDSM, une discipline trop souvent mal jugée

Bien que le BDSM ai tendance à s'étendre à un plus grand public au fur et à mesure, il en reste néanmoins assujetti à des préjugés qui pourraient refouler de nombreuses personnes curieuses de s'y essayer.

Tout d'abord, l'acronyme BDSM (bondage, discipline, domination, soumission, sado-masochisme) représente généralement des relations de pouvoir dans la sexualité.

Tout d'abord, si vous êtes curieux, et que ce domaine vous intéresse, allez-y en douceur, et ne vous précipitez pas trop ! Faites des recherches, afin d'identifier les pratiques qui vous intéressent le plus, et trouvez des partenaires qui sont consentants pour les mettre en pratique.
Les accessoires peuvent également vous aider, et élargir votre champ des possibles, afin de vous faire découvrir de nouvelles sensations 

De plus, la communication est un élément clé, même si le sexe peut parfois être tabou, ou gênant. Il faut donc travailler la communication, et parler à son/sa/ses partenaires de votre expérience, des choses que vous avez déjà expérimentées ou non, de vos désirs, vos fantasmes, mais aussi vos peurs, excitantes ou repoussantes.

Et si vous avez du mal à en parler entre vous, c'est que vous devriez probablement attendre avant de vous lancer ! 

Aussi, bien établir le consentement des deux côtés est PRIMORDIAL ! S'il n'y a pas de consentement, ce n'est plus du BDSM, c'est une agression ! Et donc avoir une conversation claire avec son/sa/ses partenaires est nécessaire.

Ensuite, pendant vos essais, n'hésitez pas à dire à votre partenaire si vous n'aimez pas, il peut arriver que vous souhaitiez essayer quelque chose, et que vous vous rendiez compte que ce n'est pas pour vous. Ce n'est pas grave, parlez en, et surtout, ne vous forcez pas à continuer !

Enfin, n'oubliez pas "l'aftercare", qui consiste à réconforter physiquement ou moralement votre partenaire une fois votre expérience sexuelle terminée. Cela consiste en des petites attentions, ou des mots doux, ou encore soigner d'éventuelles blessures causées par celles-ci. Et n'hésitez pas à échanger sur votre expérience respective, et souligner ce que vous avez plus ou moins aimé, vos doutes, mais aussi vos idées, vos envies, etc !

Sachez également que, malgré certaines idées reçues, le BDSM ne consiste pas forcément à infliger ou recevoir de la douleur physique ! La plupart des activités liées au BDSM consiste simplement à apporter de nouvelles sensations et de la nouveauté dans votre vie sexuelle.

De plus, être attiré, ou pratiquer le BDSM est tout à fait normal, et ne fais absolument pas de vous quelqu'un de bizarre ! Au contraire, c'est le tabou au sujet du sexe qui ne devrait pas être aussi dense !

Mais du coup, comment aborder ce sujet avec votre partenaire ? 
Avant toute chose, il faut que vos idées soient claires, aussi bien concernant vos désirs, que l'investissement de votre partenaire.
C'est tout à fait normal d'avoir peur des malentendus, ou de ressentir une gêne à exprimer ses désirs, c'est même ce qui rebute en général les personnes à découvrir de nouvelles choses, car elles pensent que leur partenaire ne les prendra pas au sérieux, alors que très souvent, votre partenaire comprendra, et acceptera même d'explorer de nouvelles choses avec vous.

Aussi, soyez ouverts aux compromis, vous souhaitez que votre partenaire vous permette d'assouvir vos désirs, donc permettez lui également d'assouvir les siens, il s'agit avant tout d'un échange, si vous souhaitez essayer de nouvelles choses, il est fort probable que votre partenaire aussi. Alors échangez, et établissez ensembles, les nouveautés que vous souhaitez essayer !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés